Crédit chinois: un exemple à suivre? - ARC®

La Chine est un des rares pays à avoir conservé une croissance non timide durant la crise financière mondiale que nous traversons actuellement. Cette période n'ayant pas laissé le pays indifférent (la croissance chinoise de 2009 était bien inférieure à celle de 2008), la sagesse financière de l'Empire du Milieu peut donner à réfléchir.

La Chine met un frein sur son propre crédit.

Vu sur Le Figaro, article du 26/01/2010: les banques chinoises coupent les robinets du crédit.

En l'essence (pour les détails, voir l'article ci-dessus), la Chine a décidé de plafonner le montant des crédits accordés aux entreprises et aux particuliers. Ceci aura deux conséquences.

La quote-part de fonds propres possédés par les banques augmente

Cela a pour effet principal de garantir au moins en partie mais surtout de manière fiable les prêts déjà accordés.

Le problème des subprimes par exemple était que les garanties conservées par les banques américaines reposaient sur du vent - ce qui a fait que lorsque celles-ci ont eu besoin de leurs garanties, celles-ci n'existaient pas, et les banques ont fermé les unes après les autres - entraînant faillites d'entreprise, chômages, pertes d'autres garanties (le marché immobilier qui s'effondre), et le cercle vicieux a accéléré le processus.

En comparaison, en Europe où la réglementation est plus stricte, ce type de processus a été beaucoup moins important. Or la Chine veut empêcher ce type de cercle vicieux, tout court, en limitant la taille absolue que peut prendre la bulle spéculative et en augmentant les garanties.

Les crédits limités entraînent un frein à la croissance

C'est, en général, une mauvaise chose - sauf dans le cas très particulier où la machine s'emballe: en effet, la consommation en Chine n'a jamais été aussi élevée, entraînant:

Là, la crise des subprimes devenue internationale peut encore nous servir d'exemple (il s'agissait à la base d'une spéculation sur des biens immobiliers dont la valeur était surévaluée), mais aussi le crash des DotComs au début des années 2000 (l'explosion de la bulle Internet), ou la crise asiatique de 1997.

Sans compter les facteurs environnementaux:

Toute cette digression pour faire bien ressortir un fait: la Chine a une population énorme; rien que dans les villes, c'est l'équivalent de l'Europe entière ou des Etats-Unis qui se met à consommer de manière effrénée - et pour consommer plus, le plus simple est souvent d'emprunter. Emprunter pour produire, emprunter pour acheter.

Dans ce cas, bloquer les crédits entraîne moins de production et moins de consommation en dehors des moyens propres aux entreprises et aux particuliers; ce qui évite les surendettements et les dépôts de bilan ou redressements judiciaires, et donc préserve la pérennité de l'emploi - lequel permet donc toujours une certaine consommation.

C'est quand même mieux qu'un parking plein de 4x4 invendus parce qu'un des plus grands fabricants de voitures au monde a fait faillite...

Par Jean-François Fournier

.


Michel Meyran - Webmestre, créa graphique et touche-à-tout. Son sourcil dressé est souvent l'indication d'un problème à venir et de frustration pour tous.


Lexique des termes économiques utilisés par l'ARC Rachat de Crédits - Rechercher des articles

Liens - 2 - 3 - immobilier
Régional - professionnels
Refannu - Maxibottin

Nous écrire
W3C | XHTML | CSS | RSS Valide