COURTIER RACHAT DE CRÉDIT: Face aux ménages et leurs crédits ? - ARC®

Le taux de détention des crédits des ménages a atteint son point le plus bas depuis 1989 Selon l'Observatoire ce dernier a baissé 48,6 % en fin d'année, contre 49,4 % fin 2011. Cependant le taux de détention des crédits immobiliers progresse encore légèrement 31,4 % des ménages ont un crédit à l'habitat (contre 31 % en 2011). Bien que le marché de l'immobilier en neuf comme en ancien ait connu une forte baisse des transactions, la part des ménages détenant des crédits pour l'accession à la propriété se maintient à un niveau élevé en 2012 : ils sont 23,7 %, le taux le plus élevé depuis le début des années 2000.

Avec la loi Lagarde, les ménages sont de moins en moins nombreux à détenir un crédit à la consommation et il faut savoir aussi que les ménages utilisent principalement ces crédits(cartes magasin, souscription sur le lieu de vente ou auprès d'une banque, d'un organisme de crédit)pour financer des projets durables par exemple : l'achat d'un bien d'équipement ou améliorer leur cadre de vie.

Selon "l'observatoire":84,9 % des ménages contre 85,7 % fin 2011 supportent leur remboursement d'emprunt. Cependant les Français se soucient beaucoup de leur santé financière.

Fin 2011, l'OCM avait enregistré un repli de la demande sans précédent qui s'est vérifié par une baisse des souscriptions de crédits en 2012. Fin 2012, les ménages restent très prudents ; ils ne sont que 4,1 % à envisager la souscription de nouveaux crédits immobiliers et 3,5 % à envisager la souscription de nouveaux crédits à la consommation au cours des 6 premiers mois de 2013. .

Par Jean-François Fournier


Hayat Salihi -


Lexique des termes économiques utilisés par l'ARC Rachat de Crédits - Rechercher des articles

Liens - 2 - 3 - immobilier
Régional - professionnels
Refannu - Maxibottin

Nous écrire
W3C | XHTML | CSS | RSS Valide