Conditions tarifaires aux clients et taxations des bénéfices des banques - ARC®

novembre 2009

Une obligation a été faites aux banques de fournir l'information sur l'ensemble des facturations des services bancaires, des services de fonctionnement du comptes bancaires, des prestations, et des produits bancaires.

C'est une information demandée par les associations de consommateurs et cela a fait l'objet de longues négociations et d'une mise en place importante (affichage agence, signature de contrat de compte, envoi annuel dans les relevés de compte).

Le seul problème est qu'il est parfois difficile de comparer mais surtout de choisir sa banque en fonction des tarifs.

En effet d'autres éléments entrent en ligne de compte pour obtenir le meilleur rapport qualité prix pour tenir compte; de la proximité de l'agence, de ses jours et de ses horaires d'ouverture, des délais de réalisation des opérations, des dates de valeurs appliquées sur les débits et les crédits, de la compétence de l'interlocuteur et de ses pouvoirs de décision.

Certaines banques font tourner leurs équipes de conseillers et nombreux sont les clients qui se plaignent d'avoir a changer d'interlocuteur tous les six mois et d'expliquer à chaque fois sa situation.

Certains établissements ne mettent pas en place tous les produits financiers a disposition de toutes leurs agences ou font remonter le niveau de décision dans les états majors inaccessibles.

Si les banques traditionnelles posent quelques problèmes, il y a néanmoins des moyens de dialogues voir les médiateurs pour régler des différents.

Les solutions de banque direct par internet ne sont pas non plus sans défaut, car la transmission de remise de chèque ne se fait pas sans délai, et les opérations particulières sont parfois absentes de leurs catalogues.

La banque parfaite est surement encore a inventer le client bien informé aussi.

La tendance actuelle des banques est plus à la concentration, la fusion des diverses entités financières, à la vente de produits annexes qu'à l'apprentissage de bonnes relations et à l'information objective des produits proposés.

Un autre danger du système est que de plus en plus de services de banque lient encore d'avantage le client à sa banque ainsi l'on trouve:

Ainsi les banques font de l'assurance et les assureurs font de la banque peut être au détriment chacun de leur corps de métier!, les opérateurs de téléphonie vont peut être faire de la banque,

Lorsque la relation banque client devient difficile comment se défaire des filets ainsi tissés, est-il bon d'avoir tous ces oeufs dans le même panier.

Lorsque les fins de mois sont difficiles, les frais perçus par les banques sont parfois insupportables voir insurmontables, frais d'intervention sur chaque écriture, frais d'incidents et rejets. (cela peut représenter en sus des agios sur le montant du découvert plus de 250 euros par mois voir 300 euros sur des salaires de 1 000 euros)

A l'heure où les politiques essayent de mettre en place :

les banquiers veulent eux garder leurs indépendances en remboursant rapidement les aides de l’État et élèvent des protestations sur ces taxations au nom de la compétitivité internationale.

Par Jean-François Fournier

.


Jean Francois Fournier - Ancien banquier


Lexique des termes économiques utilisés par l'ARC Rachat de Crédits - Rechercher des articles

Liens - 2 - 3 - immobilier
Régional - professionnels
Refannu - Maxibottin

Nous écrire
W3C | XHTML | CSS | RSS Valide