La réforme du crédit à la consommation mise en place difficile - ARC®

Spécialiste en rachat de crédit, retraité de la banque et animateur du site de l'association ARC Aide au Rachat de Crédits et désendettement nous avons vu la crise économique frapper durement les emprunteurs, et en particulier ceux qui font appel a nous pour une deuxième chance afin de résilier des crédits revolving trop chers.

En effet les Banques soutenues par les aides de l’État et des taux de refinancement très bas ont durci les conditions de financement et les critères d'acceptation des dossiers très particuliers que sont les rachat de crédits. Pour les Crédits aux entreprises il a fallu mettre en place un médiateur pour réviser les refus de financements nécessaire à la sauvegarde des entreprises.

Souvent opposé à la commission de surendettement de la banque de France

et décrié ,

le rachat de crédits est un outil de désendettement responsable voir questions réponses

et peut réduire très fortement les mensualités par l'effet levier de la durée et du taux.

Crédit permanent ou révolving

Les prêts révolving montré du doigt, ont souvent des mensualités basses mais la part de capital remboursé est faible en raison du taux légal de 21,15%, qui vient de baisser a 19,37% voir 18,41% et sont soumis à un minimum de mensualité.

Voir l'évolution du taux d'usure voté par la loi

Obligations banque et engagements emprunteur

Les diverses mesures de la Loi LAGARDE obligent une meilleure information et ouvre des évidences de gestion pour l'attribution des prêts et retourne une responsabilité de l'emprunteur qui écrira « Un crédit vous engage et doit être remboursé. Vérifiez vos capacités de remboursement avant de vous engager. » Il n'en reste pas moins que c'est le professionnel prêteur qui doit mesurer la faculté d'emprunt de son client.

Modification du prêt révolving

La modification du prêt révolving à été négocié par les banques par une augmentation des prêts amortissable et une légère baisse des taux d'usure des prêts révolving. Une durée imposée sur le prêt révolving va augmenter les mensualités (pour les anciens il a fallu inventer une usine a gaz pour ne pas mettre les emprunteurs dans une situation de sur-endettement.

De ce fait les banques travaillent les prêts révolving pour les transformer en prêt amortissable ou par des rachat du crédits, dont les taux sont en train de remonter.

Le rachat de crédits et nouvelles mesures

Les professionnels indépendants qui s'adressent à plusieurs structures de rachat de crédits afin de rechercher la meilleur solution en comparant les différentes offres , sont de nouveaux dans le collimateur avec une législation faites de frais supplémentaires tant pour souscrire des assurances professionnelles qu'auprès d'un nouveau fichier central banque de France payant et la fourniture auprès de chaque banque d'un nombre de plus en plus important de justificatifs fiscaux, juridiques, comptables.

Le rachat de crédits change de main et après avoir appliqué des taux supérieurs a 20% dans l'euphorie du besoin d'acheter les organismes font du rachat de crédits un prêt conso, pour consolider leur fond de commerce. Il ne semble pas être les meilleurs juges avec un produit maison et un manque de vision élargie de la situation de son client multi-emprunteur.

Danger

l'analyse fragmentée et la mise en place d'un crédit rachetant des crédits est considérer comme une récidive et il est bon de s'adresser à un spécialiste en rachat de crédits pour appréhender la totalité des dettes et mettre en place un financement unique et sur une durée longue afin éviter l'effet des fins de mois difficiles au bout de quelques mois

Le choix de l'assurance

Il faut bien préciser qu'il s'agit de l'assurance sur les prêts immobilier là où elle n'est pas forcement la plus cher. La mesure aurait plus d'impact sur les crédits consommation et révolving

Un exemple de surcoût pour 10 000 euros sur un prêt immobilier l'assurance mensuelle représente de : 1,50 euros a 3,75 euros pour 10 000 euros sur un prêt révolving 50 euros mois chez l'un 56 euros chez l'autre et parfois 60 euros qui s'ajoute au 18% a 19,31% d'intérêts. Voir exemple de différence entre amortissable et révolving

Le fichier positif

Souvent évoqué comme une solution miracle pour lutter contre le sur-endettement ce fichier très lourd au niveau de sa gestion car il faut enregistrer des millions d'opérations et des mises a jour journalière. Beaucoup de bruit pour des résultats peut évident. Le rappel sur l'analyse des comptes lors d'une nouvelle attribution de prêt permet comme nous le faisons lors d'un rachat de crédits d'observer les recettes( salaires) les dépenses (train de vie) et l'endettement (prélèvement des échéances). Les dépenses ou retraits supérieures à 150 euros sont a justifier pour contrôler la présence ou non d'un deuxième compte où pourrait se cacher des crédits.

L'art de faire compliquer et cher dans un fichier informatique surveillant l'ensemble des Français pour soit disant sauver par avance 1 000 000 de sur-endettés revenant de la commission de sur-endettement.

Un certain nombres d'endettés et surtout empêchés de restructurer leurs crédits le sont par une nouvelle rapidité a ficher les emprunteurs en décalage de trésorerie et à taxer et à surfacturer les incidents de paiement qui mettent à mal les petits clients aux salaires bas et pour qui 200 ou 300 euros de frais mettent a mal définitivement les comptes. Les banques ont des systèmes informatiques autonomes qui agissent en automatique pour rejetter et encaisser en quelques secondes.

Conclusion d'une histoire sans fin du pot de fer contre le pot de terre.

L'action sur la limitation des frais en particulier ceux là est encours d'élaboration mais semble encore timide au regard de la nuisance que représente cette niche très rentable pour les banques qui défendront bec et oncle cette manne sur plusieurs millions de comptes.

Signalé par Jean claude Savy trois articles d'Anne Drifa Les consommateurs peinent à obtenir des alternatives claires aux réserves d'argent

Cartes bancaires : ce que la baisse des commissions va changer L'Autorité de la concurrence réduit de 36 % les commissions sur les paiements par carte .

Pour finir la fable de la Cigale et de la Fourmi, version moderne et financière

Par Jean-François Fournier

.


Jean Francois Fournier - Ancien banquier


Lexique des termes économiques utilisés par l'ARC Rachat de Crédits - Rechercher des articles

Liens - 2 - 3 - immobilier
Régional - professionnels
Refannu - Maxibottin

Nous écrire
W3C | XHTML | CSS | RSS Valide