Trop de crédits trop chers, qui doit-on accuser? - ARC®

Trop de crédits? trop chers ?

Au moment où les Banques annoncent un retour aux bénéfices, on se pose la question qui paye ces résultats et comment?

Par les encaissements de frais sur comptes débiteurs et irréguliers qui ne cessent d'augmenter?

Par la spéculation qui continue comme avant la crise, et génère des bonus?

La spéculation semble virtuelle mais chacun oublie qu'il paye toutes les variations de cette spéculation qui ressemble plus à un loto mondial qu'à une saine gestion des besoins de l'humanité. Cela va des cours du café, du sucre, de l'acier, du pétrole, de l'indice boursier jouant à découvert (eux aussi, mais cela rapporte). Ils vendent ce qu'ils n'ont pas et achètent pas cher ce qu'ils ont déjà vendu cher.

Ils ont de l'argent pas cher à la Banque Centrale Européenne 1% pour le revendre cher, pour rembourser leurs crédits, ou renforcer leurs structures financières.

Mais pour vous client des banques,

Les emprunteurs qui dans la nécessité ou parfois la frivolité utilisent:

Tout cela vous amènent rapidement à trop de crédits et surtout à de trop fortes mensualités.

Les sociétés financières et les banques qui vous vendent :

Ces demandes de financement sont toujours acceptées jusqu'au jour où suite aux impayés vous vous trouvez fichés en Banque de France. (FICP)

L'Etat qui fixe:

les taux d'usure, les règlementations du code monétaire, ainsi en toute légalité l'on peut vous donner les crédits revolving a 21,45%

Pour les frais facturés par les banques il suffit qu'un document d'information fasse mention de ce montant pour que vous soyez débités de 15 euros pour un impayé de 10 euros.

les courtiers en rachat de crédits qui essayent :

Cette opération ne sera acceptée que sous certaines conditions de revenus et d'encours de crédits raisonnable suivant les taux d'endettement et des critères définis par les banques spécialisées.

Des frais seront intégrés au calcul de TEG et au montant total du rachat de crédits ils seront retenus par la banque sur le montant débloqué.

Il y a un taux d'intérêt (oui en effet mais obligatoirement inférieur au taux d'usure et surtout beaucoup moins cher qu'un prêt revolving)

L' allongement de la durée (oui pour avoir un taux d'endettement raisonnable et la durée et le taux seront inférieure à la durée et au taux des prêts revolving).

Les courtiers en rachat de crédits font un métier très difficile, car les banques traditionnelles et les banques spécialisées en rachat de crédits ont des critères d'acceptation très ciblés.

La commission de surendettement de la Banque de France qui est parfois la solution avec:

une protection des endettés par rapport aux créanciers et aux huissiers, un gel des dettes diverses et des crédits onéreux qui permet une pause, mais en contrepartie d'une perte des moyens de paiement et de crédits ainsi qu'un fichage.

Les prêts de particuliers à particuliers qui vous offrent:

sans condition et sans garantie, la solution à tous les FICP, FCC, chômeurs, même sans revenus, malade, et pauvre, pour racheter tous les dettes et créances etc..

Il n'est pas bon de croire aux solutions miracles proposées par des arnaqueurs qui vous taxerons à coup sûr, les frais de 90 euros à 3 mensualités d'avance, sans jamais avoir un prêt voir pire de recevoir un faux chèque de banque vous laissant croire que vous l'avez obtenu, qui au final sera impayé.

Alerte générale a l'arnaque des rachats de crédits par des non-professionnels

En conclusion

Régulièrement les courtiers en rachat de crédits sont mis en accusation car il y a des frais (ceux-ci sont financés).

Ils incitent a prendre une nouvelle trésorerie (pas d'obligation, mais en prévision des besoins futurs au lieu de reprendre encore un nouveau financement, et pour commencer dans de bonnes conditions)

Ils ne vous accorderont pas un crédit si l'analyse fait ressortir que vous ne pourrez pas le rembourser. De plus un dossier mal présenté sera refusé et sera interdit d'accord au moins six mois, prenant des raisons de scoring ou des raisons suggestives, pour refuser votre dossier.

L'avantage du rachat de crédits est néanmoins, si le dossier est accepté, de vous donner une deuxième chance et d'éviter un fichage, alors qu'une commission de surendettement de la Banque de France, donnée comme la solution miracle, vous fichera comme mauvais payeur pendant de nombreuses années.

Des mesures politiques sont en plus, a mettre en place pour limiter les frais sur les incidents bancaires (comme il y a quelques années sur les chèques), car ces frais contribuent pour une grande part a l'appauvrissement des gens en situation déjà difficile,( parfois de 100 euros a 300 euros par mois) Egalement un assouplissement sur les mises en oeuvre de déchéance du terme serait souhaitable.

En effet ne pouvant payer 3 échéances l'on vous demande de rembourser la totalité du crédit et vous êtes fiché pour cela.

Les banques ne sont pas philanthrope et il est peut être bon de revoir les rapports que l'on entretient avec les sociétés financières et bancaires qui en arrivent a faire tous les métiers. Il est difficile de faire jouer la concurrence car chaque banque utilise des tarifs plus ou moins onéreux suivant les catégories d'opérations et de clientèle.

Attention danger d'avoir tous les oeufs dans le même panier.

Par Jean-François Fournier

.


Jean Francois Fournier - Ancien banquier


Lexique des termes économiques utilisés par l'ARC Rachat de Crédits - Rechercher des articles

Liens - 2 - 3 - immobilier
Régional - professionnels
Refannu - Maxibottin

Nous écrire
W3C | XHTML | CSS | RSS Valide