Les entreprises françaises empruntent plus en 2012 et égal en 2013 - ARC®

Suivant ChallengeS les groupes français ont emprunté 37 milliards soit 70% de plus qu'en 2011.

Principalement sur cette dernière période les grands groupes comme Total, Renault, France Telecom, Unibail, EDF ont pu proposer au marché des investisseurs des obligations parfois convertibles en actions.

Les banques aussi, voyant les possibilités de financement des Etats s'éloigner, reviendront peut être sur le marché des entreprises et des particuliers avec une amélioration des critères d'acceptation aussi bien pour le soutien aux entreprises que pour les accords des prêts immobiliers et sur prêts en rachat de crédits.

Il est vrai que les contrôles prudentiels obligent les banques à une plus grande proportion de fonds propres en rapport à l'encours des crédits accordés. Le refinancement accordée par la BCE permet pourtant aux banques d'obtenir des ressources a bon compte.

Rappelons qu'avec 8 euros de capitaux propres, la banque peut refinancer sa créance à hauteur de 100 euros. Donc en plaçant 8 euros les banques obtiennent 100 de capital qui lui coûte entre 0.50% et 1% et qui correspond à un crédit facturé a 4%.

Les incertitudes sur la zone euro ont été levées et l'intervention de la BCE sur le financement, le refinancement des dettes des états, a laissé les liquidités qui cherchent d'autres créneaux d'investissement.

Les données de la banque de France soulignent une forte progression des crédits aux grandes entreprises et une forte baissent pour les PME. Pour les particuliers les encours des credits immobiliers augmente légèrement en juillet (3,2 %, après 3,1 % en juin).

A lire aussi: Quelques mots du lexique ACP, BCE,

.

. Par Jean-François Fournier


Lexique des termes économiques utilisés par l'ARC Rachat de Crédits - Rechercher des articles

Liens - 2 - 3 - immobilier
Régional - professionnels
Refannu - Maxibottin

Nous écrire
W3C | XHTML | CSS | RSS Valide